Ligue 1 Conforama : la course au maintien est lancée

Ligue 1 Conforama : la course au maintien est lancée

Si la course au podium fait couler beaucoup d’encre en haut du classement de Ligue 1 Conforama, la bagarre fait autant rage en bas. À mi-saison, on commence déjà à identifier ceux qui devront batailler jusqu’au bout.

Caen

En difficulté cette saison après le départ de nombreux cadres (Vercoutre, Da Silva, Féret, Ait Benasser, Rodelin, Santini), les Normands vont devoir batailler jusqu’au bout. Même s’ils sont habitués à sauver leur place lors de la dernière journée depuis deux saisons, les Caennais doivent faire attention.

Cette année, contrairement aux deux saisons précédentes, le Stade Malherbe n’affrontera pas un PSG déjà en vacances lors de la dernière journée...

Amiens

Sauvé assez facilement la saison dernière, Amiens a plus de mal à engranger des points cette saison. Alors que le club picard comptait donner les clefs de son jeu à Ganso, le transfert ambitieux du Brésilien n’a pas fonctionné. À tel point que le meneur de jeu a quitté Amiens dès cet hiver.

Pour se sauver une deuxième fois d’affilée, les hommes de Christophe Pélissier vont devoir faire le dos rond. Et placer leur confiance en l’inoxydable Mathieu Bodmer.

Dijon

Dire qu’au tout début de saison, Dijon faisait figure de bonne surprise du championnat en débutant avec trois victoires en trois matchs. Mais ce n’était qu’une illusion. Depuis ces neufs points empochés, le DFCO a enchaîné une terrible série de douze matchs sans victoire et n’a accumulé que sept petits points supplémentaires en quinze rencontres.

Résultat : Dijon est dix-huitième. En panne d’efficacité malgré un jeu de qualité, les Dijonnais aimeraient bien pouvoir compter, pourquoi pas, sur un retour inattendu de Yoann Gourcuff au premier plan.

Monaco

Il y a moins de deux ans, l’AS Monaco était demi-finaliste de Ligue des champions et champion de France devant un PSG qu’on pensait invincible en développant un des jeux les plus alléchants d’Europe. Et puis, tout s’est écroulée. Le club de la Principauté a vendu ses pépites les unes après les autres. Si Leonardo Jardim a réussi à bricoler une fois de plus la saison dernière, il n’a rien pu faire cette saison face à une nouvelle vague de départs et a dû rendre son tablier.

C’est dans ce bourbier que Thierry Henry est arrivé. Pour sa première expérience sur un banc, le meilleur buteur de l’histoire des Bleus doit jongler entre crise de confiance et avalanche de blessures. Il faut maintenant vite sauver les meubles.

Guingamp

Sans sa victoire sur le terrain de Monaco lors de la dernière journée de la phase aller, on aurait d’ores et déjà pu enterrer l’En Avant Guingamp. Mais il ne faut pas se leurrer, le sursis est tout de même mince pour les hommes de Jocelyn Gourvennec.

À mi-saison, les Bretons n’ont amassé que deux victoires et onze petits points. Encore plus fous, ils n’ont pas remporté le moindre match au Roudourou depuis le mois d’avril dernier. À moins d’une véritable révolution aussi bien dans le vestiaire que sur le marché des transferts cet hiver, difficile d’imaginer les Guingampais se relever d’une telle première partie de saison.