Quelles ambitions pour les clubs français en Ligue des champions ?

Quelles ambitions pour les clubs français en Ligue des champions ?

Cette année, la France a directement trois clubs qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue des champions. Si Monaco et surtout Lyon voudront avant tout faire bonne impression, le PSG repart au combat pour passer un cap sur la scène européenne.

Paris Saint-Germain

« L'objectif, c'est de gagner la Ligue des champions les cinq ans qui viennent ». Voici les mots de Nasser Al-Khelaïfi en avril 2013, vingt mois après avoir pris la présidence du PSG. Plus de cinq ans plus tard justement, le PSG n'a toujours pas soulevé la coupe aux grandes oreilles, et n'a toujours pas passé les quarts de finale. Alors forcément, le discours est un peu plus mesuré maintenant.

« Nous allons donner notre maximum pour aller plus loin que nous ne l'avons fait. Je suis confiant parce que nous avons une bonne équipe mais vous ne pouvez pas oublier qu'il y a d'autres équipes qui sont au moins aussi bonnes », expliquait Marco Verratti dans Straits Times il y a quelques jours. Alors que l'équipe parisienne aborde un nouveau cycle avec Thomas Tuchel, le club a été ralenti sur le marché des transferts par le fair-play financier et le nombre conséquent de ses joueurs présents à la Coupe du Monde. Résultat : seul Gianluigi Buffon a été recruté pour l'instant. Quoi qu'il en soit, et même si le club de la capitale va devoir trouver la bonne recette pour être compétitif en Ligue des champions, il reste évidemment la meilleure chance française sur la scène européenne. Et qui sait ? Avec un tirage au sort un peu plus favorable, le PSG pourrait faire un gros coup l'année où on l'attend le moins.

AS Monaco

Monaco en Ligue des champions, c'est tout ou rien. Le dernier club français à s'être hissé en finale de C1 (en 2004) n'a jamais trop aimé les parcours banals se terminant en huitièmes ou en quarts de finale. C'est soit un flop total, soit une folle épopée. Alors que le club de la Principauté épate par sa régularité en championnat sous Leonardo Jardim, il est bien compliqué de prévoir son parcours européen. Demi-finalistes après des confrontations incroyables contre Manchester City et le Borussia Dortmund il y a deux ans, les Monégasques ont bien moins réussi leur compétition l'an passé en terminant derniers de leur groupe, derrière Porto, Besiktas et Leipzig. Une poule qui paraissait plutôt abordable sur le papier. Pour une fois, Monaco aura l'avantage, cette saison, d'aborder la Ligue des champions avec un effectif qui a peu changé (départs de Lemar, Fabinho et Moutinho, arrivée de Golovin et retour de prêts de Meïté et Aït Benasser). De quoi tenir son rang.

Olympique lyonnais

Un triplé de Memphis Depay lors de la dernière journée après avoir été mené au score contre Nice, voilà à quoi s'est joué la qualification de l'OL en Ligue des champions la saison dernière, après avoir bataillé avec l'Olympique de Marseille jusqu'au bout. Mettre autant d'énergie pour décrocher cette place doit pousser les Lyonnais à ne pas tout gâcher. Directement qualifiés en phase de poule grâce à la finale de l'OM en Ligue Europa, les Lyonnais éviteront déjà de gaspiller des forces dans des tours préliminaires. En tout cas, l'OL n'est pas sorti des groupes en Ligue des champions depuis la saison 2011-2012. Y parvenir cette année serait déjà un bon résultat.