Quelles chances pour les clubs français en Coupe d’Europe ?

Quelles chances pour les clubs français en Coupe d’Europe ?

Après un début de campagne européenne très compliqué, les clubs français ont su redresser la barre. Finalement, la moitié est qualifiée pour la phase finale, et ce n’est déjà pas si mal.

Paris SG

Il y a quelques semaines, le PSG n’était pas si loin de laisser filer sa qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions pour la première fois depuis l’ère qatarie. Autant dire que cela aurait été une catastrophe. Mais finalement, grâce à deux victoires face à Liverpool et l’Étoile rouge pour clore la phase de groupe, Paris a fait le travail. Mieux, les Parisiens ont même décroché la première place dans un groupe très compliqué. Et comparé aux années précédentes (Barça puis Real), le PSG s’en est mieux sorti au tirage au sort en tombant sur Manchester United.

Mais attention. Même si le PSG est assez largement favori, les Red Devils sont un peu détachés en Premier League, l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer sur le banc semble avoir redonné un supplément d’âme à United, qui se remet à jouer au football. Si le PSG veut enfin devenir un prétendant sérieux au titre européen, il va falloir frapper un grand coup.

Lyon

Cela faisait sept ans que l’Olympique lyonnais ne s’était pas qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Autant dire que cette participation à la phase finale fait déjà office de réussite. Invaincu en groupe, vainqueur à l’Etihad face au Manchester City de Pep Guardiola, qualifié au courage dans la neige ukrainienne contre Donetsk, l’OL s’est battu pour avoir le droit de défier le grand FC Barcelone. Ce sera certes très compliqué de renverser les coéquipiers de Lionel Messi, mais les Lyonnais peuvent se raccrocher à quelques motifs d’espoir.

Imprévisible, Lyon est capable du pire comme du meilleur. Notamment dans les gros matchs où les Rhodaniens répondent toujours présents, en atteste les deux énormes prestations qu’ils ont livré face à Manchester City. Et si, avec un alignement parfait des planètes, une réussite maximale et un Maxwel Cornet des grands soirs, l’Olympique lyonnais créait l’exploit ?

Rennes

En Ligue Europa, les représentants français ont un peu bafouillé cette saison. L’OM s’est raté, Bordeaux a très vite abandonné ses chances, et on a longtemps cru que Rennes allait également passer au travers dans un groupe très abordable (Dynamo Kiev, Astana, Jablonec). Mais les Bretons s’en sont sortis in extremis en faisant le plein de points en fin de parcours. Connu pour sa lose légendaire, le Stade rennais a même vaincu ses vieux démons en remportant une « finale » lors de la dernière journée face à Astana.

Résultat : les hommes de Julien Stéphan ont offert à leurs supporters la première qualification de l’histoire du Stade rennais pour la phase finale d’une Coupe d’Europe. Donc oui, le parcours européen des Bretons est déjà réussi. Opposé à l’une des équipes frissons du tournoi – le Betis Séville de Giovanni Lo Celso -, Rennes n’est pas censé faire le poids. Mais rien n’est impossible tant qu’Hatem Ben Arfa traîne dans les parages.