Qui sont les favoris pour l’Open d’Australie ?

Qui sont les favoris pour l’Open d’Australie ?

La saison de tennis reprend tout doucement et comme d’habitude, l’Open d’Australie sonne comme le premier grand rendez-vous. Petit tour d’horizon des forces en présence.

Novak Djokovic

De nouveau numéro un mondial après un étonnant passage à vide, Djokovic fait à nouveau figure d’épouvantail sur le circuit. Auteur d’une fin d’année 2018 tonitruante où il a raflé Wimbledon et l’US Open, Novak arrive en grand favori à Melbourne. D’autant plus qu’il s’agit du tournoi du Grand Chelem qui lui réussit le plus avec déjà six victoires.

Depuis le début de sa carrière, à chaque fois qu’il passe les quarts de finale en Australie, il remporte le tournoi. L’essentiel consistera donc à ne pas se laisser surprendre pour Djoko, comme ce fut le cas l’année dernière en huitièmes de finale contre le Sud-coréen Chung Hyeon.

Roger Federer

« Je suis très excité et motivé à l’idée de reprendre la saison ». Roger Federer est inoxydable. À 37 ans, le Suisse fait toujours partie des favoris, année après année. Il faut dire qu’en début de saison, la légende du tennis aime à rappeler tout de suite qui est le patron puisque cela fait désormais deux années consécutives qu’il remporte l’Open d’Australie en janvier. Et à chaque fois au bout de matchs dantesques en cinq sets, face à Nadal en 2017 et Cilic en 2018. Histoire de rappeler que malgré son âge, il est encore très bien physiquement. Assurément, il faudra encore compter sur lui cette année.

Rafael Nadal

Au début du mois de décembre, la nouvelle est tombée. Éloigné des terrains depuis septembre, Rafael Nadal sera bien remis à temps pour disputer l’Open d’Australie. Contraint à développer un jeu plus agressif pour ne pas trop tirer sur son genou, l’Espagnol arrivera à Melbourne plein d’envie.

Celui qui a gagné plus de la moitié des tournois auxquels il a participé en 2018 n’a qu’un souhait : retrouver sa place de numéro un mondial laisser à Djokovic à cause des blessures. Même si l’Australie reste le tournoi du Grand Chelem où il est le moins à l’aise, avec une seule victoire en 2009, il va falloir s’accrocher pour arracher le steak de la bouche de Rafa.

Alexander Zverev

« Je n'aime pas cette modification parce que je trouve que c'est vraiment un truc spécial, de terminer un cinquième à 12-10 ou sur un score comme ça. J'aime ces situations, ce genre de matches, même s'ils sont physiquement exigeants ». Si Alexander Zverev est mécontent de l’entrée en vigueur du super tie-break en Australie, ça ne l’empêchera pas d’être difficile à battre. Parce que sur la forme du moment, l’Allemand est probablement l’homme le plus dangereux du circuit.

Vainqueur de l’ATP Finals à Londres face à Djokovic, le prodige de 21 ans se verrait bien remporter son premier Grand Chelem, pour entrer dans la cour des grands, définitivement.

Marin Cilic

Ce ne sont pas les joueurs français qui diront le contraire, Marin Cilic fait partie des hommes les plus solides du circuit. Toujours aussi régulier, celui qui a mené la Croatie vers le titre en Coupe Davis sera une des têtes à abattre à Melbourne. Finaliste malheureux l’année dernière face à Roger Federer, il entend bien prendre sa revanche cette saison.

Ils peuvent aussi créer l’exploit : Dominic Thiem, Nick Kyrgios, Karen Kachanov, Juan Martin Del Potro